Échec scolaire

L’échec scolaire n’est pas une fatalité

J’attire votre attention sur le fait qu’une situation d’échec est rarement le fait d’un manque de travail ! L’origine d’une dés-appétence intellectuelle se situe toujours ailleurs. Le manque d’intérêt ou de disponibilité pour les apprentissages n’est que la partie visible de l’iceberg et ne constitue pas une posture naturelle chez l’enfant. Cela souligne simplement que quelque chose, souvent sans aucun rapport avec la scolarité, est en train de se jouer…

Par conséquent il est important de ne pas négliger le signe que constitue ce manque de motivation ou de travail. L’expérience montre que la prise en compte de ses difficultés permet à l’enfant de rapidement raccrocher ses apprentissages. Le parent se trouve souvent démuni face à ce genre de situation… Cependant, plus que de vouloir à tout prix l’aider vous-mêmes, je vous recommande de ne pas hésiter à passer la main et confier ce travail à un professionnel qui saura l’accompagner et l’aider rapidement à régler le problème qu’il rencontre sans hypothéquer sa scolarité.

A titre d’information, le suivi psychopédagogique nécessaire à la remise en route de la motivation face à la scolarité, se déroule sur un trimestre environ à raison d’une séance hebdomadaire. Il s’agit certes, d’un investissement financier pour les parents et de temps pour l’enfant, mais qui s’avère rapidement fructueux.

N’hésitez donc pas à prendre contact dès les premiers signes !

Je vous rappelle que les entretiens, ainsi que la Guidance Parentale, sont partiellement pris en charge par un nombre croissant de Mutuelles, au titre des « frais exceptionnels de santé », il vous faut pour cela être orienté par votre médecin. Pour tout renseignement n’hésitez pas à contacter le cabinet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.