Autorité

Je répète sans arrêt, ça ne marche pas… Mais je continue !

Le (parent) casse-tête !

Lorsqu’il communique avec son enfant, le positionnement privilégié du parent respecte une logique indubitable : « C’est en répétant, en rabâchant, que je finirai par être entendu ou compris ». On peut en effet difficilement lutter contre un tel raisonnement. Le sentiment d’une certaine rationalité dans notre comportement nous porte effectivement à croire que l’unique conséquence d’une consigne répétitive finira tôt ou tard par triompher : « l’autre », finira bien par entendre !
Il est bien connu que les préjugés ont la vie dure, mais si de surcroît, ils sont étayés par un semblant de dialectique, ils deviennent alors quasi indestructibles ! En effet, comment nier le fait qu’une répétition ne puisse déboucher in fine sur un succès ?

 
Revenons donc à notre parent.
 
Il se surprend un jour, certainement à force de s’entendre , à s’apercevoir de lui-même qu’il ne cesse de répéter inlassablement la même consigne à son enfant. Ce dernier d’ailleurs semble ne rien entendre, ou pire, prend un malin plaisir à ne PAS entendre. Alors que le parent, peu à peu, monte le ton, au fil du temps, rabâchant son propos crescendo, l’enfant, imperturbable, reste sourd à ses vocalises. Nous connaissons tous l’issue d’une telle communication : soit nous finissons par baisser les bras de découragement, soit nous passons la vitesse supérieure et basculons dans l’usage du pouvoir le plus élémentaire : à savoir, l’art de se faire obéir. Il nous suffit pour cela d’atteindre un tel degré de fureur que l’enfant finissant par prendre peur, se soumet enfin !
 
Dans les deux cas nous conviendrons aisément que le parent nourrisse le sentiment d’un échec.
La très forte propension d’avoir recours à la logique lorsqu’il éduque, pousse inconsciemment le parent à poser des actes rationnels (répéter pour être entendu), mais celui-ci constate inexorablement que cela ne « marche » pas.
Il s’avère donc très vite qu’au nom de cette logique, le parent adopte un comportement totalement irrationnel : « Répéter, ça ne marche pas, donc je continue ! »
Le bon sens voudrait pourtant bien que l’on abandonne un comportement qui ne présente pas de bénéfice, et pourtant, il s’entête !
 
Lorsqu’on SAIT que la récurrence d’un comportement (la répétition de la consigne par le parent) est «accrochée», conditionnée, au bénéfice qui en résulte, on peut s’interroger… En effet, un comportement qui ne présente pas de bénéfice est rapidement abandonné au profit d’un autre, susceptible de « rapporter » davantage.
 
Voici donc un parent qui semble ne tirer AUCUN bénéfice de sa répétition, et pourtant, il continue !… et s’il continue c’est bien la preuve indubitable que son comportement présente un bénéfice ! Mais lequel me direz-vous ?
 
Mais, celui de pouvoir exprimer sa propre peur bien sûr !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.