A la Une - Apprentissages

Illusion, rêve ou objectif ?…

Une confusion qui peut coûter très chère !

A la différence d’une illusion, qui ne se réalisera jamais, ou d’un rêve, qui lui, se réalisera peut être… un jour, l’objectif présente cela d’intéressant, que son utilité réside dans le fait qu’il doit être atteint.
En effet nous pouvons d’ores et déjà considérer qu’un objectif qui ne serait pas atteint relevait plutôt d’un rêve, voire d’une illusion…

Illusion

L’illusion ne fait pas partie de la vraie vie, elle nous porte à croire à la magie et nous invite insidieusement à nous extraire de notre propre existence. Elle n’est que tromperie, l’apanage de l’ignorance ! Elle finit, tôt ou tard, par nous engloutir dans son éternel mirage.
S’illusionner, c’est ne plus savoir rêver, c’est s’en remettre à l’impossible. C’est le signe d’un malheur bien grand : celui d’essayer de disparaître sans tenter de mourir vraiment.
L’illusion n’est qu’une fuite en avant. Même si l’on ne sait vraiment ce que l’on fuit, l’illusion nous tire le long d’un improbable chemin agitant devant nous la lanterne imaginaire de quelque malfaisant génie qui se déguise en rêve.
L’illusion recèle en elle un pouvoir redoutable : elle éteint nos rêves un à un, en nous asséchant de toute énergie vitale jusqu’à nous rendre exsangue de tout espoir. L’illusion nous indique le chemin d’une mort lente de désillusions. Elle recule chaque fois que l’on croit se rapprocher d’elle et nous tend toujours ses longs bras de chimère, dégoulinante d’une pâle lueur d’inexistence. Elle manipule notre inconscient vers un inéluctable effondrement.
Il n’est rien de plus allégeant que de perdre ou d’abandonner ses illusions…

Rêve

 » Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité. « . A. de SAINT EXUPERY
Le rêve fait partie intégrante de notre existence, qu’il domine. Il éclaire l’avenir. C’est le souffle doux de nos espoirs qui palpitent au dessus de nos têtes. Il nous protège et nous invite à croire en nous-mêmes. Il est comme la caresse d’une mère qui étreint son enfant et qui le rassure en chuchotant doucement, les possibles chemins qui s’offrent à lui. Il est l’éminence même d’un inconscient bienveillant qui nous porte à la réalisation de ce que sommes réellement, une clé pour sortir de nous-mêmes. S’ils ne sont des illusions camouflées, tous nos rêves peuvent alors se réaliser un jour. Sa plus grande force c’est d’appartenir pleinement à la vie. Il guide nombre de nos choix. Il faut d’abord rêver pour que quelque chose devienne possible ! Ce qui fait son véritable charme, c’est qu’on n’en connaît jamais l’échéance, si ce n’est, parfois, notre propre vie.

Objectif

« Les rêves des philosophes ont de tout temps suscité les hommes d’action qui se sont mis à l’œuvre pour les réaliser. Notre pensée crée l’avenir. » Anatole FRANCE
Si notre vie est en grande partie composée de rêves, il nous faut néanmoins les rattacher à l’action. En ce sens, l’objectif est le « serviteur » du rêve. Si nos rêves nous donnent de l’ouvrage, c’est par lui qu’ils deviennent réalité. L’objectif rend les choses accessibles.
L’objectif est au rêve ce que le rêve est à l’illusion : un pas vers le possible. Il est synonyme d’action, de mouvement.
C’est notre lien à la réalité. Il nous incarne dans le « faire ». Il nous assure de la précieuse assurance de voir les choses exister. Il se différencie en cela du rêve qu’il nous rattache au « futur immédiat ». Il est fragile car sa durée de vie est courte. Trop éloigné de nous, trop difficile à atteindre il se mue vite en rêve voire en illusion. La frontière est ténue. Il est précis, concis, et surtout atteignable!…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.